LE MOT DU PRESIDENT FONDATEUR

Originaire de Khombole, petite ville coloniale dans la région de Thiès à 100 km de Dakar, j’y ai toujours vécu et j’y suis très attaché. Mon père y a enseigné et m’a transmis le goût de l’ouverture aux autres, et l’idée d’un monde pacifique où tous les êtres humains vivraient dans la liberté et le respect de l’autre.

Pour cela, il faut que nos enfants, les enfants de ce pays, disposent d’une éducation propre à leur assurer un véritable avenir. La scolarisation reste faible au Sénégal, principalement dans des régions rurales et pauvres comme la mienne, et je veux poursuivre par mes actions les valeurs que mon père m’a transmises, pour cette Afrique que j’aime. Située dans une région qui dispose de ressources agricoles, je souhaite mener plusieurs actions qui permettront à ces enfants de trouver leur voie.

Et pour commencer, l’association que j’ai créée, le Carrefour du Bonheur, porte le projet d’une ferme école pouvant accueillir 15 enfants en permanence, et 30 en accueil de jour. Dans cette ferme, ils apprendront les matières fondamentales, mais aussi les bases d’un potentiel. Ce projet est le premier de plusieurs autres, basés sur le même modèle. Il a pour but de lutter contre l’injustice récurrente qui touche en premier ces enfants désireux d’apprendre. La justice à leur rendre est avant tout de leur permettre d’aller à l’école, et mon association s’y emploira tout au long des années futures, pour leur avenir, mais aussi celui du Sénégal.

NGOM Ndiaye Coura (Damel Meissa Coura Ngom)
PRESIDENT
...